Les enfants de certaines familles militaires sont plus susceptibles d’être maltraités lorsqu’un parent part en guerre, affirment des chercheurs américains.Dans une analyse rétrospective des données de protection de l’enfant régulièrement collectées, le déploiement dans une zone de combat était associé à une augmentation de 40% du taux de maltraitance des enfants ayant au moins un incident enregistré (taux de 1.42, IC 95%, 1.31 à 1.54 ). Le taux de maltraitance modérée ou grave a augmenté de 60% (1,61, 1,45 à 1,77). La majeure partie de cette augmentation est due au fait que les mères ont négligé les enfants de 2 à 12 ans pendant que leurs maris étaient en service actif dans les zones de combat (3,88, 3,43-4,34 ). L’abus physique par les mères était aussi plus probable pendant ces périodes (1,91, 1,33 à 2,49). Le stress accru est une explication possible, bien que le déploiement de femmes soldats n’ait pas été associé à une augmentation significative de la maltraitance par les pères civils levitra. Le déploiement de l’un ou l’autre des parents n’a eu aucun effet sur le taux d’abus sexuel. Ces résultats sont en accord avec d’autres travaux d’observation suggérant que les enfants vulnérables sont en danger lorsque les soldats vont à la guerre, disent les auteurs. Les réseaux de soutien actuels peuvent ne pas être suffisants pour les familles déjà inscrites pour maltraiter leurs enfants.