La Guilde des pharmaciens d’Australie a confirmé qu’elle soumettra un dossier cette semaine à la Fair Work Commission, plaidant pour la réduction des taux de pénalité existants.

La Commission procède à son examen quadriennal obligatoire des prix modernes, y compris le Pharmacy Industry Award 2010, qui détermine les taux de pénalité pour le personnel pharmaceutique.

La confirmation fait suite à des rapports antérieurs en janvier selon lesquels la Guilde avait présenté une demande officielle à la Commission, demandant une réduction des taux de pénalité payables les fins de semaine et les jours fériés.

La date limite pour les soumissions des employeurs à la Commission est le vendredi 13 février, les audiences devant se terminer en décembre 2015 rémission.

Parmi les autres industries qui se sont dites intéressées à réduire les taux de pénalité, mentionnons les secteurs de la vente au détail et de l’accueil.

« Nous pensons qu’il faut plus de flexibilité sur les taux de pénalité parce que les temps changent, et le régime actuel sous la sentence modernisée a créé une position où certaines pharmacies n’ouvrent ou n’ouvrent pas pour moins d’heures les dimanches et jours fériés ». dit l’Australien.

« Nous sommes certainement encouragés par tout ce qui confirme notre conviction que la Commission du travail équitable écoutera des arguments équitables. »